Détection de perforations de géomembrane

Spécialiste dans la recherche de fuites sur géomembranes (PEHD, bitumineuse, PVC), ArkoGéos a mis ou point ou adapté plusieurs méthodes et procédés afin d’optimiser la détection.

Méthodes AquaTT et de l’arc électrique , vérification de la géomembrane à nu.

Dans le cadre de l’édification de bassins d’orage, de pollution, de lixiviats et autres, la géomembrane utilisée pour réaliser le complexe d’étanchéité est soumise à de nombreuses sollicitations (travaux, mise en charge, environnement agressif, etc..). Ces sollicitations peuvent conduire à des dommages et donc des fuites plus ou moins importantes. ArkoGéos utilise selon les conditions climatiques, la méthode AquaTT ou la méthode de l’arc électrique qui permettent de détecter ces perforations.

Méthode AquaTT

Méthode GeoTT© qui permet la détection de fuites, après confinement (massif drainant, remblai, sous eau etc..).

Dans le cadre de l’édification de casiers dans les centres d’enfouissement technique (ISD), lors d’aménagement de bassins d’altitude etc…, les dommages des géomembranes surviennent principalement pendant la pose du confinement. GeoTT© est un nouvel outil électrique émetteur/récepteur qui permet de détecter ces perforations.

Méthode GeoTT

Les principales caractéristiques techniques du Software sont :

  • Autocalibrage des mesures ;
  • Pilotage de l’émetteur à distance par onde radio avec contrôle de l’intensité du courant injecté;
  • Enregistrement des mesures dans un référentiel local;
  • Affichage, navigation sur le graphe mesures/distance ;
  • Possibilité de modifier le scénario d’enregistrement en temps réel :  échantillonnage, surface investiguée.

La chaine de mesurage GeoTT© se compose :

  • D’un émetteur télécommandé par onde radio à partir du PAD d’acquisition,
  • D’un récepteur composé d’un boitier d’acquisition de tension et d’un PAD durci le pilotant via la technologie Bluetooth.